Les œuvres les plus connus de Niki de Saint Phalle

Niki de Saint Phalle

Niki de Saint Phalle a déménagé aux Etats-Unis en raison d’un crash boursier. Elle a eu une enfance particulièrement éprouvante marquée par les méfaits d’un père incestueux. Pour s’échapper d’un quotidien pesant, elle travaille en premier lieu comme mannequin pour Vogue ou Elle puis après sa rencontre avec Hugh Weiss, elle se lance dans la peinture. Autodidacte, elle n’a pas eu de formation artistique pourtant elle est à la fois sculptrice, peintre, plasticienne et réalisatrice de film. Quels sont ses œuvres les plus connues ?

Les tirs

Les Tirs sont des performances durant lesquelles le public est invité à tirer à la carabine sur des poches remplies de peintures. Celles-ci éclaboussent par la suite et se mélangent avec du plâtre. Ces réalisations la rendent célèbre lui permettant de se glisser dans le rang des artistes abordant le nouveau réalisme. Elle joue d’ailleurs le rôle de médiatrice avec les avant-gardes française et américaine. Les tirs sont constitués de plusieurs éléments, le moment du tir qui fait office de performance et la peinture finale rendue possible par l’éclaboussure de peinture. Les Tirs représentent d’ailleurs la violence matérialisée, c’est comme un moyen pour l’artiste d’extérioriser ses démons intérieurs. C’est donc une manière de se libérer.

Les Nanas

Les Nanas sont des sculptures féminines à la fois exubérantes et menaçantes. Il s’agit d’un acte de résistance contre la domination des hommes. Ces poupées immenses sont les créations les plus connues de Niki de Saint Phalle, non seulement à cause du fait qu’elles ne passent pas inaperçues mais plutôt parce qu’elles représentent bien la souffrance cachée des femmes dans une société trop axée sur les figures mâles. Les Nanas sont très diversifiées, on peut apercevoir des Nanas enceintes, des Nanas noires ou des Nanas dansantes. Toutes sont vêtues de robes en couleur comme pour montrer que tout est surmontable. Pour réaliser ces œuvres, Niki de Saint Phalle se serait inspirée de Dubuffet.

La Grotte

L’Expo 2000 a mis en avant des créations de Niki de Saint Phalle. Cet événement survient après la restauration de la grotte se situant au nord-ouest du Grand Jardin Herrenhäuser de Hanovre. L’artiste transforme alors l’intérieur de la grotte en un chef d’œuvre. Elle débuta son travail en 2001 et l’achèvera en 2003. Elle est constituée de trois grandes salles décorées de mosaïques. A gauche on remarque les miroirs tout en blanc tandis que dans l’aile droite on aperçoit les morceaux de verres bleus. Dans la partie centrale de la pièce, les visiteurs pourront admirer une bande de galets colorée.